Hassan Harake

Premier gestionnaire de portefeuille, Solutions d’applications, ISTM, CBC/Radio-Canada
Hassan Harake sur LinkedIn

«Entrer dans notre équipe, c’est une bonne façon de bâtir sa carrière et sa vie. Pas seulement en raison de qui nous sommes et de ce que nous représentons, mais aussi pour la diversité des lieux de travail, les différents types de tâches à effectuer, la variété des projets que nous réalisons et nos efforts constants pour toujours faire plus et mieux.»

Nous avons rencontré Hassan Harake, premier gestionnaire de portefeuille, Solutions d’applications, ISTM, à CBC/Radio-Canada. Nous lui avons demandé de nous parler de son cheminement de carrière, et plus précisément de nous dire ce qui le passionne dans son poste et pourquoi il reste à CBC/Radio-Canada. Sa réponse se résume à une chose : la liberté de pouvoir évoluer au sein d’une équipe qui se transforme continuellement.

Que fait un premier gestionnaire de portefeuille, ISTM, à CBC/Radio-Canada?

L’équipe des Solutions d’applications gère une grande variété de systèmes pour CBC/Radio-Canada. Mon portefeuille englobe différents systèmes – radiodiffusion, revenus et droits – autant pour la télévision traditionnelle que pour les plateformes numériques. Ces systèmes sont en train de révolutionner la radiodiffusion, parce que la démarcation entre la diffusion en ondes, sur demande, en continu et en ligne s’estompe de plus en plus. L’expérience est-elle harmonieuse pour l’auditoire? Remplissons-nous notre mandat pour ce qui est du contenu canadien? Respectons-nous le nombre de diffusions d’épisodes et les conditions de géoblocage prévus dans nos contrats? Produisons-nous les cotes d’écoute promises par l’équipe des ventes lorsqu’elle fait la promotion de nos services auprès des annonceurs? À la base, mon rôle est de superviser l’équipe responsable de la mise en œuvre, de la maintenance et de la mise à niveau des systèmes qui nous permettent de répondre à ces questions. Nous nous assurons de répondre aux besoins de nos clients pour qu’ils atteignent leurs cibles respectives, qu’il s’agisse de revenus, de conformité ou de cotes d’écoute.

Pouvez-vous nous parler un peu de votre cheminement de carrière à CBC/Radio-Canada?

J’ai commencé à travailler pour ISTM au printemps, mais je suis à CBC/Radio-Canada depuis 2007. Au départ, ce n’était qu’un contrat de 6 mois, qui a été prolongé jusqu’à 18 mois et, finalement, j’ai obtenu un poste permanent à temps plein. J’ai été analyste fonctionnel, chef de projet, premier conseiller et maintenant je suis premier gestionnaire de portefeuille. J’ai progressé continuellement, en apprenant au fur et à mesure, en collaborant avec différents groupes et en faisant partie d’une plus grande mission. Mon expertise, c’est la gestion du changement, c’est de m’assurer que tous les gens impliqués sont motivés et adoptent une solution, un processus ou un changement dans le travail. Je crois dans CBC/Radio-Canada, et mon approche a toujours été de penser aux solutions les plus avantageuses pour la Société.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail au sein d’ISTM?

La radiodiffusion publique est essentielle dans notre société. J’ai grandi au Moyen-Orient et je suis très conscient du privilège que l’on a de pouvoir bénéficier de la liberté d’expression, et du droit à l’enquête et à l’information. La radiodiffusion publique est un élément rassembleur à l’échelle du pays. À CBC/Radio-Canada, nous avons comme mandat d’offrir du divertissement et de l’information à tous les Canadiens à travers le pays. Je me considère chanceux de participer à cela. Je travaille avec des gens qui ont choisi d’être ici et qui veulent avoir un impact.

Que diriez-vous à une personne pour l’encourager à accepter un poste au sein de l’équipe d’ISTM?

Entrer dans notre équipe, c’est une bonne façon de bâtir sa carrière et sa vie. Pas seulement en raison de qui nous sommes et de ce que nous représentons, mais aussi pour la diversité des lieux de travail, les différents types de tâches à effectuer, la variété des projets que nous réalisons et nos efforts constants pour toujours faire plus et mieux. Ici, il n’y a pas de tâches répétitives : c’est un environnement de travail dynamique, dans lequel on peut avancer et progresser. Ici, les possibilités sont infinies.